Questions aux responsables culturels de France:

Grâce à quel miracle les cinéastes et artistes iraniens (Pétrolecinéastes et Ambassadeurs culturels des Mollahs), tels M. PANAHI et M. RASSOULOF,(qui ont réussi à tromper des cinéastes du monde entier et les gens du cinéma avec de fausses arrestations et interdiction de réaliser des films), Asghar FARHADI (réalisateur de film 100% propagande « Séparation » au bénéfice de son producteur l’empire financier des Gardiens de la Révolution « Pasdaran, la milice du régime Islamique », Abass KIAROSTAMI, Rafi PITZ, Abolfazl DJALILI, MAKHMALBAF, Niki KARIMI, kambouzia PARTOVI, Tahmineh MILANI, Rakhshan BANI ETEMAD, Marzieh Meshkini, Manijeh HEKMAT, Lila HATAMI, l’actrice du film Séparation (la poupée Barbie et le produit des ayatollahs), Madjid MADJIDI, Daryiush Mehrjui, Mohammad HAGHIGHAT… Et les chanteurs comme: Shahram NAZERI, Parissa, SHAJARIAN, les poètes comme Mohammad Ali SEPANLOO sont appréciés par certains responsables culturels de France. Qu’ont-ils fait pour que vous les admiriez autant? Ont ils fait un pas, même un petit pas, comme Melina Mercouri, contre la dictature des mollahs?  Ont-ils dit quelque chose, même de court et symbolique contre les crimes des ayatollahs contre le peuple et surtout contre les femmes en Iran? Ont-ils soutenu des centaines de milliers d’enfants du travail? Contrairement à certains entre vous, les héritiers de Victor Hugo, Emil Zola, nous pensons que leurs maîtres pour leurs crimes contre l’humanité, et eux (les artistes) pour les maquiller, doivent répondre de leurs actes devant La Cour pénale internationale pour non-assistance à personnes en danger.

image

Pin It

Comments are closed.